Décembre, c’est le mois des cadeaux, des marrons glacé et… Du bilan personnel de fin d’année, évidemment !

Le bilan personnel de fin d’année, c’est ce moment où tu te poses pour faire le point sur TOUT ce qui s’est passé pour toi en 1 an.

Je sais que pour certain.e.s, ce passage du bilan de fin d’année peut sembler un peu superflu, même parfois un peu difficile. Surtout si on a l’impression d’avoir passé une année vraiment bof, voire carrément pourrie… Et pourtant, c’est un exercice super utile !

Chaque expérience que tu as vécu ou traversé cette année a forcément été une opportunité d’apprendre, et d’évoluer.

Le bilan de fin d’année, c’est donc un moment charnière, un pivot qui permet de prendre de la hauteur, remettre les choses en perspective, en apprendre un peu plus sur soi et évidemment, se recentrer avant de repartir du bon pied.

Et même si le bilan de fin d’année n’est pas toujours un exercice facile, c’est un rituel qui peut t’apporter énormément !

5 raisons de faire un bilan personnel de fin d’année

1. Remettre du factuel dans la vision de ton année

Le premier avantage de faire le bilan, ça va justement être de remettre tes impressions en perspective et de les confronter à des faits concrets. Au final, tu te rendras sans doute compte que tout bien considéré, ton année n’a pas été si terrible. Et même si tu as pu passer par des phases difficiles, le bilan sera l’occasion parfaite de tirer des enseignements de ces passages compliqués.

2. En apprendre plus sur soi

 Le bilan personnel de fin d’année, c’est le moment parfait pour regarder d’un peu plus près comment tu as évolué cette année, que ce soit dans tes connaissances, dans tes compétences, mais aussi sur des plans un peu plus profonds comme tes croyances ou tes forces.

Tu as sans doute vécu plein de choses cette année, et chacune de ses expériences, et la manière dont tu les as vécues en dit long sur qui tu es, quelles sont tes forces, tes talents et tes vulnérabilités.

3. Célébrer ce que tu as accompli cette année

Si tu es comme moi, et que tu as tendance à toujours voir ce qu’il “manque”, ce qu’il reste à faire, je ne peux que t’encourager à faire un bilan en fin d’année !

Car c’est aussi le moment où tu vas revenir sur TOUT ce que tu as accompli cette année, de la petite victoire au grand pas en avant, pour vraiment célébrer.

Je sais que ça peut paraître un peu artificiel de se féliciter pour tout ce qui a été fait. Et pourtant c’est super important !
Célébrer ses victoires, c’est aussi arrêter de compter sur la reconnaissance des autres, et devenir ton meilleur supporter au fil du temps !

4. Prendre le temps de te recentrer

C’est très facile de se perdre dans le quotidien, dans les imprévus et dans le chaos de la vie de manière générale.

Le bilan de fin d’année, c’est aussi le moment d’appuyer sur le bouton pause pour quelques heures et de te reconnecter à ce qui compte vraiment pour toi. C’est l’occasion de prendre de la hauteur et de sortir la tête du guidon pour faire le point sur ce qui compte vraiment pour toi.

5. Toujours t’améliorer

 Et quand je dis améliorer, je ne parle pas tellement de performance, mais plutôt de mettre le doigt sur ce que tu as envie de développer, de changer, ce que tu as envie d’apprendre et de tracer les grandes lignes de ce vers quoi tu as envie d’aller de manière générale. 

J’espère que tu suis jusque là et que ce que je viens de te raconter te donne encore plus envie de prendre le temps de faire le bilan de ton année !

Les 5 questions à te poser pour faire un bilan personnel de fin d’année

On peut presque résumer l’exercice du bilan de fin d’année à 5 questions :

  • Qu’est-ce que tu retiens de ton année ?
  • Qu’est-ce qui s’est bien passé ?
  • Qu’est-ce qui a l’inverse a été difficile ?
  • Qu’est-ce que tu as appris ou tiré de toutes ces expériences ?
  • Et qu’est-ce que tu veux faire ensuite ?

Plutôt simple non ?

En réalité, il n’y a pas forcément besoin d’en faire plus pour faire le bilan de ton année. Mais comme il y a évidemment des subtilités à prendre en compte et que le diable se cache dans les détails, je te propose de prendre chacune de ces 5 questions une par une pour préciser un peu de quoi on parle.

1. Qu’est-ce que tu retiens de ton année ?

La première question que tu peux te poser pour faire le bilan de ton année, c’est donc : « qu’est-ce que tu retiens de ton année ? »

Ici, tu vas faire une rétrospective de ton année.

L’idée est de faire ressortir tout ce qui a marqué ton année, mois par mois, sans vraiment faire de tri pour le moment.

C’est l’étape où tu vas faire ressortir tous les événements marquants de ton année, les trucs joyeux comme les plus difficiles, toutes les petites victoires et les grands pas en avant que tu as fait, tous les souvenirs que tu veux garder, etc.

À cette étape, tu peux t’appuyer sur des éléments tangibles pour réveiller ta mémoire : tu peux par exemple ouvrir ton agenda pour les événements mois par mois, ou bien aller fouiller dans les photos de ton téléphone. 

Normalement, une fois que tu as répondu à cette première question, tu as toute la matière première pour la suite de ton bilan.

2. Qu’est-ce qui s’est bien passé et qu’est-ce qui a été difficile ?

En t’appuyant sur la petite rétrospective que tu viens de faire, tu vas pouvoir te poser les 2 questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui s’est bien passé, c’est à dire quelles sont tes victoires de l’année, tes avancées, tes projets réussis, les bonnes surprises etc
  • Et qu’est-ce qui à l’inverse a été difficile, c’est à dire les erreurs que tu as pu faire, les situations qui t’ont bousculé.e, les choses que tu as vécues comme des échecs ou qui t’ont frustré.e par exemple.

L’idée ici, c’est ensuite de tirer des enseignements de ces expériences, qu’elles aient été positives ou à l’inverse pas faciles à vivre.
Inutile de faire un bilan si c’est simplement pour faire la liste de tout ce qui s’est bien ou mal passé dans ton année !

3. Qu’est-ce que tu as appris de ces expériences ?

Si tu as particulièrement réussi quelque chose, qu’est-ce qui t’a permis de le faire ? Quelles qualités, quelles compétences, quels talents est-ce que tu as mis en oeuvre pour y arriver ? Quelles ont été les clés de ton succès et comment est-ce que tu peux capitaliser sur cette expérience pour la suite ?

Et tu peux évidemment faire de même pour les échecs que tu as pu vivre au cours de ton année. Qu’est-ce qui fait que tu n’as pas réussi dans cette situation ?

Ici, tu peux même faire appel à la technique des 5 whys (les 5 « pourquoi ») pour tirer un enseignement vraiment utile de ton expérience.

Petit exemple ! 

Imaginons que cette année, et malgré toute la motivation que tu avais, tu n’as pas réussi à finir un de tes projets dans le délai que tu t’étais donné. Voilà à quoi l’exercice des 5 “pourquoi” pourrait ressembler.

Pourquoi est-ce que tu n’as pas réussi à finir ton portfolio ou ton site internet dans le délai que tu t’étais fixé ?
👉🏻Parce que tu as procrastiné sur le sujet

Pourquoi est-ce que tu as systématiquement repoussé ce sujet ?
👉🏻Parce que ce que tu ne sais pas par où commencer

Pourquoi est-ce que tu ne sais pas par où commencer ?
👉🏻Parce que tu n’as pas de plan d’action détaillé

Pourquoi est-ce que tu n’as pas de plan d’action détaillé ?
👉🏻 Parce que tu as peur de faire la liste de tout ce qu’il y a à faire pour atteindre le résultat que tu imagines. Ca te semble être une montagne impossible.

Pourquoi est-ce que tu as peur ?
👉🏻 Parce que le résultat que tu imagines est tellement ambitieux que ça te paraît impossible

Conclusion : ce qui te bloque, c’est la pression que tu te mets. Il te serait peut-être utile de te fixer un petit objectif plus simple pour commencer, pour ne pas te laisser paralyser par ton perfectionnisme.

BOUM ! En 5 “pourquoi”, tu as tiré une leçon UTILE de ton expérience, que tu pourras utiliser pour la suite.

4. Qu’est-ce que tu vas faire ensuite ?

Qu’est-ce que tu as envie de changer, d’améliorer, d’apprendre ? Quelle direction est-ce que tu as envie de prendre à la lumière de ce bilan ? Et quel premier petit pas est-ce que tu peux faire pour avancer ?

L’idée ici, c’est évidemment de commencer à tracer les grandes lignes directrices de l’année prochaine, voire de te fixer des vrais objectifs !

Car c’est aussi à ça que sert un bilan finalement !

C’est un point de pivot, un moment charnière qui te permet de prendre du recul, de tirer des enseignements de tes réussites et de tes échecs, et d’avancer, un petit pas après l’autre.